Mal manger tue plus que fumer !

Un décès sur cinq dans le monde dû à une mauvaise alimentation

Une vaste étude internationale évalue l’impact sanitaire d’un régime alimentaire déséquilibré

Mal manger tue.

En 2017, un total de 11 millions de décès dans le monde, soit un sur cinq, étaient attribuables à un mauvais régime alimentaire. C’est plus que le tabac (8 millions de morts chaque année). Aux premiers rangs des facteurs de risque figurent le sel, un apport insuffisant en céréales complètes et une ration quotidienne trop basse en fruits. Ce sont les conclusions d’une étude menée par 130 chercheurs réunis au sein du Global Burden of Disease (GBD, charge mondiale des maladies) par l’Institute of Health Metrics and Evaluation (IHME, Seattle) et que publie, mercredi 3 avril, l’hebdomadaire médical The Lancet.

Ce vaste travail confirme la nécessité d’amplifier les efforts en matière de santé publique. « Cette étude est un signal d’alarme : à défaut d’adopter un régime sain, pour notre santé et pour l’environnement, nous n’irons pas très loin », avertit Francesco Branca, directeur du département de nutrition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Des conclusions de cette étude :

– Les chercheurs estiment aussi qu’en matière de politique de santé, il est plus efficace de promouvoir les aliments bons pour la santé plutôt que de stigmatiser d’autres types de consommations plus délétères.
– La notion de plaisir doit être centrale : il ne s’agit pas de forcer les gens à manger des aliments qu’ils n’aiment pas mais de donner le goût et le plaisir de consommer à un prix accessible des fruits et des céréales complètes. Tous les acteurs publics et privés peuvent y contribuer.

N’attendez pas rejoignez #RunningExperience. Nos offres ont été crées pour vous !

#coaching #nutrition #sport #santé #toulouse #runningExperience #sophieDuarte

Source : Paul Benkimoun et Mathilde Gérard Publié le 04 avril 2019 Le Monde

Par Sophie DUARTE nutrition Santé 0 commentaires

0 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *